Actu SEO

Le nouveau Google News rebat les cartes

Google a lancé en mai dernier un tout nouvel algorithme pour son produit Google News. Cela a provoqué des changements profonds dans les classements, sur desktop comme sur mobile.


Le 8 mai dernier, séisme dans le petit monde du référencement Google Actualités, voici venu un tout nouvel algorithme de classement. En fait, c’est bien plus profond que cela car il semble bien, qu’il s’agisse d’une réécriture complète du code du produit, devenue très obsolète depuis longtemps. En réalité, Google actu n’avait pas changé beaucoup dans son fonctionnement depuis son lancement en 2004. Ceux qui pratiquent l’optimisation sur cette plateforme savent à quel point il était de plus en plus pénible de « faire » avec les limites techniques de Google actualités, perturbé facilement par une vidéo ou tout autre embed, des encadrés en coeur d’article, voire même par les commentaires en pied de page…

Très rapidement, on a compris que les critères de classements changeaient beaucoup. Voici quelques métriques pour s’en convaincre :

  1. – Nombre d’articles indexés : 1 099 116 en avril,  1 966 180 en mai, 3 219 430 en juin (Source : NewsDashboard, chiffres France)
  2. – Nombre de sites visibles : 1 836 en avril, 1 666 en mai, 1 203 en juin (Source : NewsDashboard, chiffres France)

Le nombre d’articles indexés a été multiplié par 3 alors que le nombre de sites visibles a baissé de 45%. Le nouvel algorithme semble donc privilégier des sites « de confiance » et disposer de capacités d’indexation bien supérieures.

Mais la très grande surprise vient surtout de classements bouleversés fortement dans le top 10, et plus encore du fait que ces classements sont très différents sur desktop et sur mobile. Il y a de très grands perdants sur desktop. D’abord Le Figaro, qui perd plus de la moitié de sa visibilité, ensuite Le Monde, l’Equipe, Le Parisien et Le Point et un seul vrai gagnant : 20 minutes. Il est très étonnant de voir des titres aussi forts et installés perdre autant de visibilité. Plus encore étonnant, la faible performance de l’Equipe pendant la Coupe du Monde de foot pendant laquelle des records d’audience ont été atteints sur ce site.

Evolution du classement dans le Top 10 Google News Plateforme (Desktop) entre septembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard
Evolution du classement dans le Top 10 Google News Plateforme (Desktop) entre septembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)

Sur mobile, 20 minutes fait un bond énorme et double sa visibilité, Le Parisien (alors qu’il baisse sur desktop), Ouest France et LCI aussi. Parmi les perdants, on note ici encore l’Equipe. On note également que Le Monde et Le Figaro (respectivement 8è, et  9è), qui ne sont pas passés sur AMP, sont encore plus pénalisés qu’avant par cet état de fait car l’écart de visibilité avec leurs concurrents s’est accru. Et de fait, on ne peut pas manquer de s’interroger sur un rapprochement entre l’algorithme de classement d’AMP et celui du nouveau Google News. Il est encore trop tôt pour conclure de manière plus définitive mais il semble y avoir convergence des critères.

Evolution du classement dans le Top 10 Google News sur mobile (AMP et non AMP) entre septembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)
Evolution du classement dans le Top 10 Google News sur mobile (AMP et non AMP) entre septembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)

Ce nouvel algorithme semble avoir également décidé de montrer beaucoup moins qu’avant les contenus légers dits « lifestyle » sur mobile. De fait, c’est un véritable effondrement de leur visibilité qui vivent les sites people, TV ou féminins depuis le nouvel algorithme. C’est assez incompréhensible alors que ces sites étaient très visibles dans les carrousels AMP. On aurait pu penser à un effet de bord, mais cela dure.

Evolution du classement des principaux sites "lifestyle" sur Google News sur mobile (AMP et non AMP) entre décembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)
Evolution du classement des principaux sites « lifestyle » sur Google News sur mobile (AMP et non AMP) entre décembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)

Sur Desktop la situation est inverse, hormis pour Gala et Voici, ces sites voient pour une majorité leur visibilité monter en flèche.

Evolution du classement des principaux sites "lifestyle" sur Google News sur desktop entre décembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)
Evolution du classement des principaux sites « lifestyle » sur Google News sur desktop entre décembre 2017 et septembre 2018 (Source : NewsDashboard)

A l’inverse, le nouvel algo ne semble pas restreindre des sites souvent décriés, comme RT France, qui voit sa visibilité faire un bond depuis le mois de mai.

Evolution de la visibilité de RT France sur Google News Desktop entre septembre 2017 et septembre 2008 (Source : NewsDashboard)
Evolution de la visibilité de RT France sur Google News Desktop entre septembre 2017 et septembre 2008 (Source : NewsDashboard)

Il faut sans doute attendre encore avant de porter des conclusions définitives sur le nouveau Google News, c’est encore frais et les mois de juillet et d’aout sont par bien des aspects atypiques. Mais il est certain que cela va être de plus en plus rude avec moins de sites disposant de visibilité. Une bonne nouvelle toutefois, l’optimisation technique est beaucoup plus simple qu’avant, et la suppression du rapport de rejets Google News dans la Search Console tend à montrer que l’indexation ne pose aujourd’hui plus de problèmes. C’est déjà cela de pris.

Vous êtes dans Google News ? Vous avez vu les choses bouger depuis mai ? Partagez dans les commentaires vos retours d’expérience

 
1 Comment
  1. Lucas Palomba 3 mois ago

    En meme temps quand on voit les sites d’actualités mis en avant sur les telephones comme l’iPhone par exemple, cela n’est pas etonnant d’avoir 20 minutes qui montent autant sur mobile. Sans parler des Une de journeaux qui sont la plus pour faire du buzz que rapporter l’actualité.

Les commentaires sont fermés.

Pour aller plus loin

A lire aussi