Yooda SeeURank Falcon

SeeUrank Falcon : bienvenue dans le cockpit SEO !

Annoncée en septembre, la nouvelle version de SeeURank est sortie hier.  Je vous avais fait part de mes premières impressions il y a quelques mois, voici maintenant l’heure du test en live.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle mouture mérite amplement son petit nom de « Falcon » : rapidité, efficacité, diversité, exhaustivité, tout y est. Tour d’horizon.

 

Ergonomie et design

La première impression se confirme : non seulement c’est graphiquement classy et joli, c’est e plus agréable à l’usage. On sent qu’il y a eu un gros travail effectué par les équipes de Yooda avec de bons graphistes et ergonomes. C’est un très bon point, d’autant plus que, on va le voir plus loin, au vu de la quantité de fonctionnalités, on passe pas mal de temps sur ce soft…

 

Prise en main

Je ne saurais dire pour ceux qui n’ont jamais utilisé SeeUrank, mais pour mi qui le pratique depuis pas mal de temps, et même si les changements sont importants, la prise en main est très simple.

Tout d’abord, le soft propose immédiatement l’import de tous les anciens rapports et réglages de projets (un projet, c’est un site et l’ensemble de ses réglages et analyses).Ça se fait rapidement et presque sans y penser. Et voilà, l’outil est déjà paré au décollage : un clic pour lancer le premier report et hop ! J’ai même eu l’impression que les rapports se construisaient sensiblement plus rapidement que dans la version précédente (Lionel, tu nous le confirmes ?).

 

Segmentation par groupes de mots clés

C’est l’une des nouveautés bien pratiques de la nouvelle version que la possibilité de segmenter les groupes de mots clés à l’intérieur d’une même projet. Auparavant, il fallait créer autant de projets que de segments, avec comme inconvénient de ne pas pouvoir agréger l’ensemble, à moi de dupliquer les mots clés et les analyses dans deux projets différents.

 

Pondération

Seeurank Falcon : sites leaders

Le tableau était déjà présent dans la précédente version. Là pour moi un bémol : la présentation me semble un peu moins claire, mais le tableau est toujours aussi utile pour les reports. Et plus encore avec la pondération des keywords

 

C’est la nouveauté que personnellement j’attendais le plus ! On m’a très souvent demandé dans mes reports mensuels de présenter une sorte de « CAC40″ du référencement des sites d’une même thématique. Mais sans pondération, cela n’est tout simplement pas possible !

Prenons un exemple, le mot « programme tv ». Ce mot clé rassemble 13,6 millions de recherches mensuelles locales. Être premier sur ce mot clé, ce n’est pas du tout la même chose en terme de domination SEO sur la thématique du programme TV que d’être le 1er sur le mot clé « programme télé de ce soir » qui est fait 90 500…

Un tableau des sites leader sans pondération, ce n’est rien d’autre qu’un taux de couverture, et en fonction de la thématique sur laquelle on est et du niveau de concurrence, cela peut faire une énorme différence.

 

Rapports

C’était le gros point noir de SeeUrank et là aussi un très très gros effort a été fait. Je n’ai pas encore pu tout tester des exports mais mes premiers tests sont concluants.

La génération HTML des rapports a été entièrement revue et on peut à présent personnaliser le design via CSS. D’autres exports sont bien pratique, comme l’envoi programmé de reports en PDF qui arrivent directement dans les boites mail des destinataires choisis.

Une autre chose toute simple mais pourtant bien pratique, la possibilité d’export par copier/coller des graphiques et tableaux : lorsqu’on réalise soit même ses propres reports ou qu’on veut insérer des graphiques dans des présentations Powerpoint, c’est un gain de temps appréciable.

 

Linking et popularité

SeeUrank Falcon : suivi du linking

Nombres de liens, linkjuice, nombre d’ancres différentes… beaucoup d’infos intéressantes sur un même tableau

 

Grosse nouveauté de Falcon que cette nouvelle section liens. Il existait bien sûr des outils dans la version précédente mais ils étaient beaucoup trop limités et il fallait utiliser de multiples outils pour disposer de tous les indicateurs. Là clairement, je ne saurais dire ce qui pourrait manquer : on a tous les outils au même endroit et dans une interface conviviale.

Nombre de sites liants, nombre de liens par site et par page, PR par page, linkjuice par page, liste des pages liées, nombre d’ancres de texte différentes, etc.

Il serait trop long de tout mentionner, mais c’est très riche.

 

Données Analytics et Webmaster tools

Seeurank Falcon : performance par mot clé

Des données intéressantes de potentiel de trafic et de revenu généré

 

Jusqu’alors il fallait croiser à la mano ou sous Excel les données Analytics, Webmaster Tools et celle issues du logiciel de Ranking. Et là c’est presque magique, on un un tableau de pilotage qui permet de prendre rapidement des orientations d’optimisation en fonction du potentiel des mots clés grâce à un croisement volume de recherche, position actuelle, nombre de visites et revenus générés.

 

Audit

Seeurank Falcon : score de visibilité

Comparer sa visibilité avec celle d’un concurrent sur un même mot clé

 

Toute une palette d’outils qui étaient disponibles auparavant de manière dispersée sur le web sont à présent dispo sur SUR. En voici quelques uns qui m’ont semblé utiles :
- technique : facteurs bloquants, maillage, nombre de clics depuis la home, détection du duplicate content
- Suivi de l’indexation
- analyse page à page

Seeurank Falcon : répartition par nombre de clics depuis la home

Répartition par nombre de clics depuis la home : un indicatif particulièrement intéressant

Seeurank Falcon : répartition par nombre de clics depuis la home

Répartition par nombre de clics depuis la home : un indicatif particulièrement intéressant

 

Les moins

Évidemment, tout n’est jamais parfait et il y a encore des axes d’amélioration :

- pas disponible sous Mac
- pas de mode collaboratif (travailler à plusieurs que un même projet)
- pas d’intégration de données de positions en  recherche universelle ou sur Google News

Ce dernier point est un vrai moins pour les sites média pour qui Google News est réellement stratégique et qui attendent tous un outil de suivi sur ce moteur vertical.

 

Un vrai tableau de bord SEO

Tous les outils au même endroit, voilà ce que propose SeeUrank Falcon, et je dois dire que ça m’a bluffée. La richesse du soft est énorme, parfois peut-être trop, surtout pour des profils non 100% SEO. Il faut tout de même pas mal de temps pour tout découvrir et tirer partie de l’ensemble des fonctionnalités.
Le risque : passer ses journées à analyser plutôt qu’à d’agir.

Yooda ne cache pas son ambition internationale avec cette version, avec en point de mire sur les doigts de pied de SEOMOZ :-) Et ils se donnent les moyens de leurs ambitions, très clairement. On peut donc penser qu’ils ne vont pas s’arrêter là et que le soft va encore pas mal évoluer à horizon 1 ou 2 ans.

 

Les prix

Seeurank Falcon : les prix

Je trouve que le positionnement prix reste très correct pour les fonctionnalités proposées. La version Agency est même très compétitive.

 

Vous voulez encore plus d’infos sur SeeUrank Falcon ?

Fonctionnalités en détail sur le site de Yooda

Télécharger SeeUrank Falcon en version d’essai 15 jours

 

D’autres sites en parlent aussi :

Critique de Yooda See You Rank Falcon + Gagnez une licence chez OSEOX

SeeURank sort officiellement sa dernière version, Falcon chez Abondance.com

 

 
        


A lire aussi




Articles precedents ou suivants

Commentaires

8 Commentaires

  1. Salut Virginie;

    Il me semble que tu as très bien repéré les valeurs ajoutées de l’outil. C’est rassurant en un sens pour nous. :)

    PS : en ce qui concerne la vitesse d’analyse, c’est plus rapide dans certains cas, et probablement plus lent dans l’autre… Mais ça peut encore être amélioré.

  2. Je suis un SeeURankien convaincu et cette nouvelle mouture est un monstre. Une fonction notamment que j’adore – la possibilité de pondérer le poids des outils de recherche dans les rapports concurrence!(tres utile pour moi)

    on voit aussi tous les efforts fait par l’équipe de Yooda vis a vis de l’ergo et du design!

    messieurs de Yooda, je dis chapeau bas!

  3. Bien que des efforts très très notable ont été fait…

    L’aspect software est pour moi dépassé tant des outils web comme Ranks ou même le très très bon Myposeo.com propose des prestations similaires avec l’avantage d’une solution web (application adobeair, bientôt iphone), connexion via n’importe quelle connexion, mise à jour automatique chaque nuit…

    Prix abordable, bref, j’ai rompu le fer avec les solutions software…

    • @Nicolas : l’aspect ASP est effectivement un plus de ces outils, mais en toute honnêteté, aujourd’hui ni Myposeo ni Ranks ne rivalisent encore avec SUR en terme de fonctionnalités. Au vu du prix de l’ASP (99 euros par mois pour Ranks avec seulement 100 mots clés), SeeURanks reste plus que compétitif en terme de prix.
      En fait, tout dépend du besoin : pour un site de petite taille avec peu de mots clés à suivre, l’ASP est effectivement très pratique. Mais si on a besoin de suivre plusieurs milliers de mots clés par mois, la seule solution financièrement parlant c’est SeeURank.

  4. @Virginie : Je te corrige, pour Ranks c’est 99€/an pour l’offre à 100 mots clés ;)

    Concernant myposeo (que je trouve bien meilleur), on tombe même à 72€/an.

    Pour atteindre le prix de l’offre SUR (830€/an), on peut avoir 1400 mots clés sur myposeo mis à jour chaque nuit sans faire la moindre opération…

    Et cela avec 3 moteurs de recherche sans surplus d’argent.

    Revoit peut être les offres de plus prêt virginie, hésite pas à me mailer si tu veux des informations, je l’utilise depuis Juin et il y a une multitudes d’autres petites choses qui ont fait la différence dans mon choix de soft de positionnement.

    • @Nicolas : effectivement, c’est 100 euros par an et pas par mois, my mistake.

      Mais le prix que tu donnes pour SeeURank n’est pas le bon : c’est 390 euros par an avec mots clés et nombre de moteurs illimités pour un site : http://www.yooda.com/produits/soft/acheter.php. Pour la même somme on n’a que 400 mots clés sur Ranks et 800 sur Myposeo. Encore une fois cela dépend des besoins, mais sur des sites ecommerce de belle taille, 800 mots clés, ce n’est pas suffisant.

      Bon, j’arrête on va finir par croire que j’ai des actions chez SeeUrank ! Autant le préciser clairement : en aucun cas Café Ref. n’est sponsorisé par Yooda :-)

  5. bonjour,

    @virginie : ranks me coûte bien moins cher que ça!

    il est certain que l’aspect ‘tout intégré’ est intéressant: au choix 39€/mois pour tout avoir – ou utiliser en asp ranks + des applis gratuites firefox + webmaster tools.. etc pour moins cher .. le choix est cornélien!
    Mais sure propose des rapports plus présentables en clientèle..donc une longueur d’avance désormais :)

  6. Et moi des actions chez Myposeo ;)

    Pour les tarifs, en effet c’est pas 800, j’avais fait 12×69€.

    Néanmoins, là tu nous donnes l’offre à 400€ avec le droit qu’a un site…

    Le soft étant normalement dédié pour des agences ou même des annonceurs à réseaux de sites, c’est plus la licence de 700€ qui est intéressante, je ne vais pas refaire le calcul, mais on s’en sort très bien du coup pour les méthodes ASP ;)

    Pour les points positifs de Myposeo j’ai oublier l’aspect partage du compte pour au clients, utilisateur avec possibilité de mettre un logo sur son compte. Pour être encore plus professionnel, l’outil propose une API propre pour intégrer l’outil à son outil backoffice interne.

    PS : Merci pour ce débat, c’est intéressant, tant pour nous que les lecteurs je pense.