L’Express.fr : « Il y a une veritable écoute des deux côtés »

Publié le 12/10/2010 à 13:31 par - Mis à jour le 14/04/2016 à 09:06

En référencement éditorial, les sites de news sont en première ligne, et en particulier les émanations web des grands quotidiens et magazines nationaux.
Ce sont des dizaines de journalistes qui produisent des articles chaque jour, avec un objectif clé : être leader sur l’actu, c’est à dire en tout premier lieu sur Google Actualités.
C’est un tout autre pan du référencement qui est géré sur ces sites chaque jour : non seulement il faut être optimisé immédiatement mais en plus on n’a pas la possibilité de retoucher par la suite (même si depuis peu, Google repasse pendant quelques heures sur les articles indexés au cas où ils seraient mis à jour).
Un sacré challenge !

 

Mini CV

Nom : Perrin
Prénom : Renaud
Titre : Responsable SEO
Site : L’express.fr, L’expansion.com, L’Entreprise.com, Cotemaison.fr,…
Blog : Rencontres à XV
Twitter : rperrin

 

Peux-tu nous présenter brièvement ton cursus, ton parcours et ce que tu fais actuellement ?

Diplômé d’un DUT informatique, j’ai intégré HETIC (Hautes Etudes des Technologies de l’Information et de la Communication). En parallèle, j’ai passé une Licence ATC option Web Editorial à Paris V. Je suis donc passé d’une formation très technique à une formation plus axée gestion de projets/marketing web.
Suite à cela, j’ai intégré le pôle Media de SQLI Agency où j’ai travaillé sur la stratégie SEM de différents comptes (e-commerce, corporate, …) avant de rejoindre il y a un an le Groupe Express Roularta où je suis responsable du référencement des sites du groupe (L’Express.fr, L’Expansion.com, L’Entreprise.com, CôtéMaison.fr, …)

 

Au cours de ton cursus, as-tu été formé(e) au référencement et à l’écriture web ?

Oui. La formation que j’ai suivi à HETIC intègre dès la première année (niveau Licence) des cours de référencement natuel (et payant via le Google Online Marketing Challenge). Suite à ces quelques heures de SEM, j’ai décidé de me spécialiser et me concentrer sur ces problématiques de génération de trafic.
Pour ce qui est de l’écriture web, la Licence ATC m’a permis d’avoir une première approche…mais rien à voir j’imagine avec une formation de journaliste web.

 

Quelle est ta première rencontre professionnelle avec des journalistes ?

Il y a un an à mon arrivée chez L’Express. J’ai également découvert les rédactions des autres magazines/sites du Groupe aux thématiques très diverses (actualité, business, bourse ou décoration).

 

As-tu été formé(e) au référencement par l’entreprise qui t’emploie (ou par ton ancienne entreprise ?)

Oui, dans la mesure où un site d’envergure et riche en contenus ne s’optimise pas comme un site corporate ou un site e-commerce. J’en apprends donc tous les jours un peu plus sur Google (…et Google News).

 

Combien y a-t-il de journalistes dans l’entreprise dans laquelle tu travailles ? Es-tu en contact régulier avec eux ?

Une quarantaine de journalistes uniquement dédiés au web. Je suis bien heureusement en contact régulier avec eux. Le SEO est là pour aiguiller d’une certaine manière les journalistes dans la façon dont doit-être “écrit” (au sens mots-clés du terme) un papier.

 

Comment se passe votre collaboration ?

Très bien. Il y a une véritable écoute des deux côtés. Un référenceur n’est pas journaliste et ne doit en aucun cas prendre cette place. Il est là pour optimiser le contenu produit en amont (et parfois en aval), former les journalistes à l’importance de la visibilité dans les moteurs de recherche mais aussi mettre en place des outils d’aide à la décision et des supports de formation (fiches SEO, cahier des tendances de recherche, …) pour le traitement d’une information ou d’un sujet. Les échanges doivent être permanents sans quoi le rôle du SEO perdrait de son impact.

 

Prendre en compte le référencement, quel impact cela a-t-il sur leur manière d’écrire ?

Aux journalistes de répondre à cette première question. Je ne suis pas journaliste. Je ne peux donc y répondre.
Dans l’organisation, c’est un traitement de l’information qui doit osciller entre le chaud / le tiède et le froid.

 

As-tu pu mesurer les effets positifs du travail mené en commun avec les journalistes avec lesquels tu as pu travailler ?

Oui. Les résultats ne tardent pas. Le traitement d’un sujet sur un mix SEO/Edito porte ses fruits notamment lors de gros événements ou d’actualité forte. Il suffit de préparer en amont ces événements et cette actualité tant au niveau édito qu’au niveau SEO. C’est le point clé de la collaboration SEO/journalistes.

 

Est-ce facile de travailler avec les journalistes ?

Il n’est pas plus compliqué de travailler avec des journalistes qu’avec les autres profils de l’entreprise.

 

Qu’est ce qui t’énerve le plus chez les journalistes ?

La question : “Pourquoi nous n’avons pas fait de trafic sur ce papier?”

 

Une anecdote à raconter ayant trait au référencement ?

Des centaines.

 

Un truc à ajouter ?

Merci de m’avoir accordé cette tribune. C’est sans doute l’occasion de permettre aux SEO des groupes Media de se rapprocher et de discuter des spécificités du métier sur ces types de sites à très fort contenu.

Partager sur les réseaux

 

1 Commentaire (s)

Alexandre

Y’ pas à dire, l’actu c’est la « rolls » du SEO… En attendant la prochaine pause…