Culture SEO SEO technique

Anatomie des sitelinks

Qu’est ce que les sitelinks et quelles règles pour leur affichage ?


 

Les sitelinks se présentent sous la forme d’un bloc de 4 à 8 liens texte, affichés verticalement ou horizontalement sous le snippet de description. Ils donnent plus de visibilité et de « clicabilité » au lien général présent au dessus et augmente le potentiel de clicabilité globale du site sur la page de résultat.

Ils ne s’affichent que si le résultat est en première ou seconde position sur une requête.

 

Comment on en obtient ?

Le fait que Google affiche des sitelinks sous le lien dépend de l’autorité du domaine sur la recherche, du fait d’avoir un bonne architecture de l’information et un bon linking interne.

Les liens internes et leur wording sont clairement utilisés par Google pour choisir et nommer les SiteLinks (voir Abondance.com pour la définition des SiteLinks) qu’il affiche dans ses SERP’s.

Le SiteLink le plus simple à obtenir est celui correspondant à son nom de domaine ou au nom de sa marque. Lorsque celui-ci/celle-ci est un terme générique, cela aide grandement…

Télé Loisirs se place ainsi en première position sur la requête « programme TV » avec 8 SiteLinks.

 

Des sitelinks pour les pages populaires

Lorsque le site a beaucoup de pages, beaucoup d’autorité et vraisemblablement beaucoup de liens entrants tout de même, on arrive également à obtenir des siteslinks pour ses chaînes/homes de rubriques.

Femme Actuelle : 8 SiteLinks pour la home de rubrique jeux
Femme Actuelle : 8 SiteLinks pour la home de rubrique jeux

 

Plus surprenant, et rarement vu me semble t’il, on peut obtenir des SiteLinks pour une page unique. C’est ce qu’à Télé Loisirs lorsque l’on tape la requête « Programme TNT ». La condition sine qua non ne peut être dans ce cas qu’un très gros volume de recherche et une grande popularité de la page. Et de ce fait, cette requête est plutôt bien placée pr Google Suggest.
Ce que l’on a pu lire sur les SiteLinks jusqu’à présent indiquait qu’il fallait, pour en obtenir, utiliser des ancres de lien internes à la page. Cet exemple montre que l’on peut en obtenir sans ancres HTML, simplement avec une architecture de l’information logique et bien faite et un maillage de liens solide et pensé.

Sitelinks Tele Loisirs pour la requête Programme TNT
Sitelinks Tele Loisirs pour la requête Programme TNT

 

Ceci étant dit, les ancres permettent effectivement d’obtenir des SiteLinks. Mais l’on peut obtenir également un résultat similaire en utilisant des listes ordonnées ul/li sur un article. Celui-ci sert alors de « page de garde » parente, et les pages liées affichées sous forme de liste sont ses pages enfant. C’est ce que l’on observe par exemple sur Femme Actuelle pour une page de mots fléchés gratuits. Dans ce cas précis, on observe également que Google dans sa page de résultat concatène en dessous la home de rubrique jeux dont la page dépend.

4 sitelinks horizontaux pour la page mots fléchés gratuits de Femme Actuelle
Les sitelinks sont obtenus avec une liste ordonnée

 

Dans ces deux cas, les SiteLinks sont plutôt présentés de manière horizontale en mode 4 liens. Et une fois encore, l’autorité de la page semble jouer un rôle dans la présence des SiteLinks.

 

Contrôler l’anchor text des Sitelinks

Le texte de l’ancre de lien est décidée par Google en fonction d’un algorithme de pertinence. Il est impossible de contrôler précisément ce texte. Cependant, l’expérimentation montre que deux éléments sont prépondérants dans le choix qu’il fait :

– Le texte de la balise alt si le lien est fait sur une image (cas d’un menu en image par exemple)

– Le texte des liens du maillage interne au site

Encore une fois il est question d’architecture de l’information, et aussi finalement d’ergonomie. La fin des « cliquez ici » serait-elle enfin proche ???

 

Supprimer un SiteLink inutile ou gênant

Si Google ne permet pas au propriétaire de site de choisir ses SiteLinks, il lui permet en revanche de retirer ceux qui ne lui conviennent pas pour une raison ou une autre. Cela se fait via le Google Webmaster Tools dans Configuration du site/liens de site. Il est important d’y faire un tour régulièrement de manière à ne pas laisser au vu de l’internaute des liens inadéquat ou périmés. Car au final, les SiteLinks, c’est un peu comme la balise Méta Description : c’est une partie très marketing de l’optimisation SEO.

 
7 Commentaires
  1. Julien Ringard 9 années ago

    Salut, Sympa ce news blog bonne chance,

    Pour la requete « mots fléchés gratuits » les liens sur la ligne équivaut à un minisitelink aussi.

    Bon courage.

    • Virginie Clève 9 années ago

      Merci 🙂 Effectivement, les liens sur une ligne sont l’une des deux formes de SiteLinks :
      – Mode vertical : 4, 6 ou 8 liens sur deux colonnes
      – Mode horizontal : 4 liens max

  2. Arnaud Briand 9 années ago

    Bonjour Virginie,

    Sur la requête http://www.google.com/search?sourceid=navclient&hl=fr&q=brightcove, le sitelink « Contact | Brightcove » est intéressant : pertinent et explicite. Imaginons cela pour des pages de devis, la page « panier » d’une boutique. Voilà que les sitelinks sont aussi des landing pages.

    Tout est une question de détails, et tu as bien raison de conseiller de retourner de temps en temps dans son Webmaster Tool pour checker ses sitelinks.

    Bon courage avec ton blog 🙂 !

    • Virginie Clève 9 années ago

      Effectivement, le SiteLink peut être un véritable outil marketing/vente. C’est un point sur lequel les SEO doivent se pencher à présent : le trafic sans conversion ne sert à rien…

  3. Pierre 8 années ago

    Les sitelinks c’est un peu la consécration de l’équipe en charge du site web ! 😉
    Ils ne sont pas facile à avoir mais apportent un trafic qualifié non négligeable.

    Merci Virginie pour cet article,
    Pierre

  4. Guib 7 années ago

    Chouette billet, merci Virginie

    En cas de suppression d’un lien non pertinent des site links, est ce qu’un autre est régénéré automatiquement par Google ? et si oui, sous combien de temps ?

    • Virginie Clève 7 années ago

      Oui, un nouveau sitelink est généré automatiquement. Le rapidité de régénération dépend du trustrank du site, mais en moyenne, dans les 10 jours.

Les commentaires sont fermés.

Pour aller plus loin

A lire aussi