SeeURank Falcon : que faut-il en attendre ?

Ce qu’il faut savoir sur la dernière mouture de SeeURank

Publié le 28/09/2010 à 13:16 par - Mis à jour le 20/09/2016 à 15:25

 

Yooda a présenté en avant-première au salon eCommerce 2010 la nouvelle version de son outil d’audit et de reporting référencement. Refonte ergonomique et graphique, ajout de nouvelles fonctionnalités, liaison Google Webmaster Tools et Google Analytics : voici un premier tour d’horizon de ce qui m’a marqué, en attendant le test en live.

 

Ergonomie et design entièrement revus

Cétait le gros point faible de SeeURank 3 : l’interface n’était pas très facile d’utilisation ni très « user friendly ». De la même manière, les graphiques avaient encore un fort gout de Windows 98. Rien de tel dans la nouvelle version : Yooda s’est adjoint les services d’un ergonome et d’un graphiste et cela se voit tout de suite.

Reste tout de même à valider l’usabilité de cette nouvelle version lors de la prise en main du soft.

 

Reportings et extracts refondus

Là aussi il s’agissait d’un des points noirs du logiciel : le code HTML généré pour les reports était très « perfectible » et lourd (pour être gentil). On en arrivait même à des plantages du navigateur parfois. Il était par conséquent très difficile d’utiliser ces fichiers pour la mise en place de reports en ligne. J’y avais renoncé chez Prisma, nous avions finalement crées nos reports HTML from scratch et y insérions des screenshots effectués depuis SeeUrank. Plutôt artisanal…

Là encore c’est à valider par l’usage mais on peut penser que cette refonte va faire gagner énormément de temps aux référenceurs indépendants et inHouse. D’autant plus qu’on peut planifier leur génération et leur envoi par email.

 

Suivi des positions

SeeURank Falcon suivi des positions des mots clé

Un tableau de suivi des positions clair intégrant la pondération des mots clés

 

Cet indicateur n’est pas nouveau dans SeeUrank mais il est beaucoup plus clair dans cette nouvelle version. Les données sont de plus croisées avec le trafic généré récupéré de Google Analytics. Voilà un tableau qu’il va être très intéressant de suivre !

 

Score de visibilité

SeeURank Falcon : Evolution du score de visibilité

Un tableau qui sera bien utile dans les reportings…

 

Un autre des points faibles de SeeURank 3 était le fait de ne pas pouvoir pondérer les mots clés en fonction de leur importance (volume de recherche, trafic généré). Lorsqu’on a un site qui comporte quelques mots clés « poids lourd » en terme de trafic et une immense longue traîne, le taux de couverture ne veut pas dire grand-chose du leadership d’un site : c’est une information très biaisée.

Mais cette bonne nouvelle s’en accompagne d’une mauvaise : la pondération sera manuelle (import Excel ou CSV) et non générée en auto à partir de données de volume de recherche moyen. Pour les référenceurs ayant des listes de mots clés de milliers de mots, le paramétrage initial sera fastidieux.

 

Suivi du linking

SeeURank Falcon : suivi des liens

Analyse complète des backlinks du site

 

La fonctionnalité est à la fois quanti (nombre de backlinks et leur évolution) mais aussi quali (anchor text, PR de la page liante, link juice fourni).

 

Analyse de la concurrence

SeeURank Falcon : analyse concurrentielle

Position du site par rapport à son univers de concurrence

 

Cette fonctionnalité existait déjà dans SeeURank 3 mais on y trouve à présent des indicateurs pour évaluer les forces de la concurrence et les pages qui leur apportent le plus de visibilité. Le plus de cette nouvelle version : la possibilité de modifier le poids des paramètres en fonction de l’univers de concurrence dans lequel on se trouve.

 

Suivi de l’indexation

SeeURank Falcon : suivi de l'indexation du site

Un outil bien utile pour dénicher les pages non indexées…

 

L’outil existait déjà dans SeeUrank 3 mais il était difficile à utiliser pour les très gros sites de plusieurs milliers ou dizaines de milliers de pages. Seul un test sur le logiciel permettra d’en dire plus.

 

Audit de site

SeeURank Falcon : audit de site

Un module apparemment basé sur les données Google Webmaster Tools

 

C’est un outil nouveau dans SeeUrank mais il existe quelques outils en ligne qui offrent ce service. Pour avoir un véritable avis il faudra donc tester. A priori l’outil se base en partie sur les données Google Webmaster Tools. Reste à voir ce qu’il apporte en plus de GWT (et des outils déjà dispos en ligne).

Mais on y trouvera au moins un indicateur particulièrement interesant : la répartition des pages par nombre de clics d’accès depuis la homepage.

 

Audit de page

SeeURank Falcon : analyse de page

 

Comme pour l’audit de site il existe nombre de petits outils en ligne qui font cela. Leurs défaut : pas de possibilité d’historiser les reports, tous les indicateurs ne se trouvant pas dans le même outil, il faut donc en utiliser plusieurs.

 

Les prix

SeeURank Falcon : prix et disponibilité

Un rapport qualité prix plutôt bon !

 

Si l’on veut personnaliser les reports et gérer plus d’un site il faudra se tourner vers la version pro à 690 euros par an. Mais cela reste raisonnable au vu de la quantité d’informations que l’on peut retirer de l’outil.

 

Première impression

Franchement, la présentation m’a vraiment séduite. Reste évidemment à tester mais Yooda a fait un effort considérable d’écoute des besoins de ses utilisateurs, tant sur le plan fonctionnel qu’ergonomique et graphique.

Pour les référenceurs en indépendant et les référenceurs inHouse, cela sera très pratique que tous les outils soient dispos au même endroit et d’avoir des dashboards graphiquement identiques, plutôt que d’aller chercher les infos à divers endroits, avec des tableaux aux looks différents voire générés en agrégation via Excel…

Un vrai gain de temps et de performance en prévision.

Big up à Lionel Miraton @magicYoyo qui en est le chef de produit !

[Appel du pied On]]J’ai hâte de tester cette Béta ! [Appel du pied Off]

A lire en complément : le compte rendu de la conférence SeeYouRank par Pink SEO

 

Et la suite ?

Évidemment il manque encore des fonctionnalités que l’on réclame depuis longtemps :

– Le travail collaboratif sur un même projet. Apparemment c’est a présent possible en mode fichier, et à venir en mode serveur collaboratif

– Toujours pas de version Mac, et cela ne semble pas pour tout de suite

– Intégration des données de recherche universelle : à venir normalement courant 2011

Personnellement j’appelle de mes vœux un outil dédié au suivi Google News. Cela existe en Allemagne et apparemment aux US mais pas en France :-(. Yooda ne ferme pas la porte sur ce point mais ce n’est pas d’actualité pour le moment.

Rendez-vous en décembre pour un avis post test !

Partager sur les réseaux

 

5 Commentaire (s)

Bertr@nd

J’espère que Yooda ne vas pas oublier de mettre à jour son logiciel sitemap par la même occasion, car de nombreux bugs ont été rapportés. @ suivre!
Merci pour l’article 🙂

Lionel Miraton

Bertr@nd, il n’y a pas de bugs qui aient été rapportés pour Yooda Map. Mais le support technique est à l’écoute : http://www.yooda.com/aldeis/contact.php
Il y aura peut-être une mise à jour de Yooda Map… ou pas.

Sinon, pour SeeUrank, il y a énormément de changements.
D’ailleurs la précédente version de SeeUrank était SeeUrank 3 (et non SeeUrank 4). Nous rompons la lignée des 1,2,3 pour symboliser le changement radical avec Falcon. 🙂

Jean-Luc

Pour l’analyse des backlinks : peut-on sur cette nouvelle version trier les liens en nofollow ?

Mikiweb

Bon produit que voilà, enfin de premier abord.
J’ai commencé à la tester, et franchement y a énormément de possibilité.
Du tout en un, je ne suis pas trop fan car à trop vouloir en faire on peut vite être limité ou faire l’impasse sur certain aspect : par exemple il semble que ce logiciel soit parfait pour des sites de moyenne taille mais dès qu’on passe à de plus gros site (millier ou dizaine de milliers de pages) il montre vite ces limites en terme d’analyse d’indexation et d’audit.
Perso pour l’audit j’utilise le formidable outil SEOmoz PRO.

Malgrès cela il dispose d’outil très alléchant quand on fait beaucoup de reporting, ou de ventes de prestation de suivi.

Bonne nouvelle Aurélien d’oseox nous propose, via une participation par une analyse et critique du soft, une licence SeeYourank Falcon de 1 an !!!! (soit 990, 29 euros TTC.

Daniel Roch

@Jean6luc: oui, la nouvelle version permet de trier l’analyse des backlinks en fonction de l’attribut nofollow.

Je rejoins l’avis de Mikiweb : SeeUrank est sans doute le meilleur soft SEO. Il est un peu cher et gourmand en ressource, mais il vaut vraiment le détour !

Pour ceux que cela intéresse, j’avais également réalisé un test assez complet de la bête : SeeUrank