Référencement Google Actualités : optimisation avancée

Une fois levés tous les freins techniques et éditoriaux, votre objectif est maintenant de générer beaucoup de trafic. Voici comment.

Publié le 13/01/2011 à 14:13 par - Mis à jour le 06/10/2016 à 11:41

Le classement dans Google Actualités semble de prime abord opaque, voire aléatoire ou injuste. Je lis souvent que c’est truqué et que les gros sites font pression sur Google pour être bien classés. En réalité, le ranking dans Google News obéit à des règles très précises. Contrairement à une idée reçue, il n’y a pas de manipulation manuelle des classements de la part de Google, hormis lors de la classification initiale des sources, qui n’est pas réalisée par une machine.

Le ranking dans Google Actualités

Il faut savoir que tous les sites soumis à Google Actualités ne sont pas acceptés. Il faut respecter un certain nombre de pré -requis qui sont vérifiés manuellement par les équipes de Google Actualités. Il faut par exemple disposer d’une équipe éditoriale (même réduite) et que sa liste soit publiée sur le site, que les articles ne soient pas à visée commerciale, être propriétaire du contenu, etc.

Il semble exister un ranking des sources sur Google Actualités, dont le plus haut niveau pourrait être qualifié de « Premium ». Ce statut semble pouvoir s’acquérir ou être obtenu directement à l’inclusion (il serait dans ce cas donné par les équipes de Google).

Quels sites sont susceptibles d’être automatiquement qualifiés de « Premium » ? Il s’agit des principaux organes de presse papier dont la qualité est le sérieux n’est plus à prouver et qui sont des « sources de confiance », par exemple Le Monde, Le Figaro, Libération, L’express, etc.

 

Comment augmenter son « Source Ranking », voire devenir « Premium » ?

Il s’agit ici de suppositions basées sur l’analyse et l’expérience, à l’exclusion de toute communication officielle de la part de Google… Voici quelques pistes de réflexion :

– produire beaucoup d’articles chaque mois, de manière régulière sur la journée, la semaine et le mois
– produire un contenu riche et varié
– produire un contenu en adéquation avec des trending topics du moment (donc correspondant aux recherches des internautes : les sujets de niche semblent avoir beaucoup de mal à émerger dans Google Actualités)
– sortir des scoops
– produire du contenu sur des trending topics
– voir ses articles globalement très cliqués par les internautes

On peut imaginer aussi qu’une notion d’audience soit prise en compte. Après tout, Google dispose de « Trends for Websites »… Les notions-clés du ranking dans Google Actualités semblent donc être : scoops, CTR très élevé, variété et quantité de contenus produits.

 

Parvenir en homepage ou en home de rubrique

Lorsqu’un sujet est très recherché et que de nombreux articles sont produits dans un laps de temps très court par des sites différents, Google va d’abord privilégier le premier article publié (sauf s’il vient d’une source disposant d’un ranking faible) puis accorder la première place à l’article le plus cliqué. Il y a d’ailleurs une forte corrélation entre les articles les plus lus et ceux qui remontent en homepage.

Au bout d’un moment qui varie en fonction du sujet et du nombre d’articles produits, Google accordera plutôt la première place à l’article le plus frais ou apportant des informations complémentaires par rapport aux articles précédents.

=> Il existe donc un turn over des critères en fonction du cycle de vie de l’information.

Google semble également parfois privilégier les sources locales lorsque l’information contenue dans l’article a un intérêt local, ou si elle a un intérêt national mais un ancrage local.

 

Un mot d’ordre : tester, tester, tester !

On l’a vu, même si être inclus dans Google Actualités est relativement simple, les contraintes techniques et éditoriales pour être indexé sont nombreuses.

Au delà des bonnes pratiques énumérées ci-dessus, il faut un certain temps d’expérimentation et d’habitude avant de commencer à trouver les réglages éditoriaux optimums car l’expérience montre que ceux-ci changent en fonction de la thématique et du nombre de sites en concurrence.

Le trafic Google Actualités augmente au fur et à mesure du temps et de l’expérience acquise, de manière en général relativement linéaire (cela est dû à l’importance du taux de clic et du source ranking dans les classements).

A vos claviers pour tenter l’expérience ! Et n’hésitez pas à partager via les commentaires

Partager sur les réseaux

 

7 Commentaire (s)

aymeric

Merci pour les infos, c’est vrai que ça n’est pas très clair au niveau du classement/priorité des infos sur Google News. En tout cas, suite à plusieurs tests, j’ai clairement réussi à identifier deux sources de rejet (articles fragmentés), je ferais un article sur ce sujet prochainement sur mon blog.
Afin d’en savoir un peu plus sur Google News, une piste à exploiter afin de connaître le nombre d’affichage d’un cluster (dans le cas ou l’image de votre site est présente à gauche de celui ci) serait de récupérer le nombre d’affichage de l’image via le referer news.google.fr directement dans les logs serveur par exemple.

D’ailleurs, je trouve ça toujours étrange de voir un article en tête de Cluster, et à côté l’image d’un site concurrent utilisée: vous aidez votre concurrent à mettre en valeur son info, vous perdez des clics, et le comble: vous faites travailler vos serveurs pour l’affichage de votre image dans les page de Google Actualités

    Virginie Clève

    @Aymeric : j’attends ton article avec impatience, c’est un point que j’ai eu l’occasion de beaucoup travailler lorsque je m’occupais du SEO des sites de Prisma Presse.
    Concernant l’image, je ne suis pas d’accord avec toi : c’est une opportunité de trafic additionnel que d’avoir son image illustrer l’article d’un autre puisque le clic sur l’image renvoit vers ton site. Additionnel car l’image ne détermine pas le ranking. En réalité, c’est plutôt le site dont l’article est affiché avec l’image d’un autre qui est lesé.

Sublimeo

D’où la tendance de produire des titres optimisés pour Google et non plus des titres journalistiques : courts, avec des mots-clés et racoleurs pour générer des clics qui permettent de remonter dans les SERPs…

aymeric

ça dépend vraiment du comportement des internautes… personnellement je regarde l’image qui illustre le titre et le résumé, dans un ensemble, mais je ne clique pas sur l’image, seulement sur le Titre de la tête de cluster!
c’est trop loin pour ma souris (ma souris , cette fainéante…)

D’ailleurs je viens de me rendre compte que les images sont passé à droite maintenant 🙂 Je viens de faire un screenshot:
http://img837.imageshack.us/i/47324248.png/

Un petite analyse de log rapide sur l’affichage de deux images sur news.google.fr (2 infos distinctes): 29 affichages. bon, ok, ça va pour ma bande passante 🙂

Nicolas, E-seo

Merci virginie pour ton partage d’exp sur les GG news, peut d’articles sont sur le sujet, tu t’affirmes comme référence dans le domaine (à mon petit niveau) 🙂

Pour le coup, j’ai ressoumis mon site car je n’avais pas cette fameuses page avec les bio des auteurs…attente de validation toujours donc…
Quand je vois la quantité de trafic généré par certains de mes clients dessus, je me dis que ça peut faire grave décoller un site d’actu 😉

    Virginie Clève

    @Nicolas : sans page en ligne avec les auteurs, un site ne peut être validé. Un mail de la part de Google à chaque demande d’inclusion envoie ces infos (qui ne sont étrangement pas dans l’aide en ligne pour les éditeurs). Il faut dans tous les cas répondre à ces mails auto : sans réponse, l’inclusion est mise en standby.

Olivier

Merci Virgine pour cet article encore une fois pertinent sur GG Actu; surtout qu’il est rare de trouver beaucoup d’info dans ce domaine.

@aymeric : Tu ne peux pas te fier au nombre d’affichage de l’image depuis ton serveur étant donné que sur les résultats de Google Actualités les images ne sont pas chargées directement depuis ton site lors de leur affichage aux visiteurs ; elles sont récupérées et mises en cache par Google.