Google News : critères de ranking et nouveautés

On l’ignore souvent mais google actu dispose de son propre algorithme et de ses propres critères de classement. un vrai casse-tête.

Publié le 26/05/2015 à 09:40 par - Mis à jour le 06/10/2016 à 11:52

Google News existe depuis 2003, mais depuis cette date, Google a très peu communiqué sur son moteur vertical. Hormis les recommandations techniques de base, rien ne filtre : ni les mises à jour de l’algorithme ni les pratiques anti spam. On est parfois même confrontés à des interrogations sans réponse.

Mais l’expérience et le fait de passer beaucoup de temps sur la plateforme permet de décoder en partie les critères de classement. J’ai commencé à travailler sur l’acquisition d’audience via Google News en 2007, pour augmenter le trafic des sites Voici, Gala, Télé Loisirs et Femme Actuelle. Depuis, c’est resté un de mes dadas, j’ai publié pas mal d’articles sur le sujet ici, et encore et j’en ai même fait depuis une partie de mon activité de conseil.

Lors du WebCampDay 2015 à Angers, j’ai décidé de tout déballer : qu’est ce que Google News, quelle est son audience, comment semble fonctionner l’algorithme, quelles sont les optimisations techniques indispensables, …

Voici les slides de cette présentation, j’espère que vous y trouverez de bonnes infos :

Au delà du partage fait par certains SEO qui travaillent dans le secteur media, Google, face à la frustration des éditeurs de sites,  a enfin décidé récemment de communiquer et de répondre aux questions des référenceurs dans un hangout on air dédié qui a malheureusement bénéficié de peu de promotion. On regrette notamment le choix d’une communication unique via Google+, alors que Twitter aurait été un vecteur beaucoup plus efficace.

Même si, pour cette première intervention, on en est resté surtout aux basiques, j’ai noté plusieurs points intéressants à partager avec vous :

1/5è des demandes d’inclusion seulement sont acceptées chaque mois.

Evidemment,Google ne veut pas communiquer sur un volume de demandes mensuel, mais tout de même le chiffre interpelle. Effectivement, nous avons tous remarqué qu’il était depuis quelques années très difficile d’obtenir son inclusion. J’ai de mon côté essuyé plusieurs refus lorsque je travaillait à Radio France. Mais un taux de refus de 80%, c’est très élevé. L’argument avancé est celui de la maitrise de qualité. Certes.

Il me semble que c’est aussi un moyen de limiter le nombre des sources afin que les parts du gâteau ne se réduisent pas indéfiniment pour les acteurs qui en tirent un trafic confortable. Et il est vrai qu’avec 1 500 à 1 900 sources qui se battent chaque mois pour les classements, on joue des coudes.

Les id dans l’url, c’est toujours d’actualité

Cela fait des années que la bataille fait rage dans le petit monde du SEO Google News entre les tenants du « oui, c’est dans les guidelines » et du « non, on peut être indexés sans ». J’avais de mon côté exhumé la page des recommandations officielles Google News au SMX Paris en 2014, même si j’ai vu très souvent des sites sans l’id ranker sans problème. Google, par la voix de Laurence Foucault a répondu officiellement en 2015 : les id dans l’url a la fin c’est pour lutter contre le spam. Selon elle, cet effort supplémentaire demandé en développement conduirait certains spammeurs à abandonner après un 1er rejet.

Nota : après la mise à jour majeure de l’algorithme qui est intervenue en mai 2015, Google a indiqué qu’il n’était plus nécessaire d’avoir cet id dans l’url

L’impact des signaux sociaux

On le subodorait depuis longtemps mais ça y est, Google confirme que les signaux sociaux sont pris en compte dans les classements Google News. Sur le mobile ? Le desktop ? Les deux, dans certains secteurs ou sur toutes ? N’en demandez pas trop, cela, évidemment, on ne le saura pas :-). Ce que Laurence Foucault confirme en revanche, c’est que la popularité est un critère même s’ils ne veulent pas communiquer sur une liste de réseaux sociaux pris en compte ni les parts de chacun. Laurence Foucault a tout de même confirmé que Twitter en fait partie. Bon… on sen doutait un peu.

Lutte contre le spam

Un formulaire de spam report existe, j’ai même retrouvé pour vous l’url, c’est cadeau : spam report Google News.

Concernant le spam, nombreux sont les éditeurs a râler contre les pratiques spammantes de certains qui ont terriblement abusé de techniques par très clean de rafraichissement automatique et de multi publication à urls différentes. La fin de la récré a été sifflée avec la mise à jour de l’algo en mai 2015, qui a fait beaucoup de dégâts chez certains.

Lutter contre l’injustice de publier un scoop et d’être vite invisible

C’est LE truc qui exaspère le plus tous les journalistes que je connais : travailler d’arrache-pied sur une exclu et se retrouver très vite noyé dans la masse des articles suiveurs des autres sites qui vont faire l’audience à votre place. C’est vrai que c’est injuste. A mon sens c’est le biais le plus important de l’algorithme, encore à ce jour même si cela s’est amélioré.

La encore, Laurence Foucault apporte des réponses intéressantes : un projet au doux nom de code de « Trust » sous la direction de Richard Gingras a été lancé pour apporter des réponses à ce problème. J’applaudis des deux mains et j’ai hâte de voir cela. En creux, cela veut aussi dire que la fonctionnalité « standout » ne sera surement jamais déployée en France.

Quelques bonnes infos techniques

Si vous avez beaucoup de rejets pour « trop de texte », c’est sans doute parce que Google doit avoir du mal à distinguer les commentaires du contenu article principal. La réponse à ce problème peut être, entre autres, le balisage sémantique.

Autre point intéressant, on peut demander à Google News de ne crawler que le sitemap news. C’est particulièrement intéressant si vous n’avez qu’une seule section actu sur votre site et que Google News vient par exemple perdre son temps à crawler (et rejeter) des fiches produit, comme on le voit souvent. Pour cela, faites-en la demande via le formulaire de contact habituel Google Actualités.

Partager sur les réseaux

 

4 Commentaire (s)

Mickael

Merci pour le partage des slides, tu es une des seules (la seule ?) qui traite ce sujet en France et c’est appréciable de voir des publications utiles à toute la communauté SEO francophone partagées !

Dans tes slides, sur le « choix des rédactions », tu indiques « Qu’y mettre… Les contenus rich medias non indexables ». Hors dans la documentation officielle il est indiqué deux choses contradictoires :
« Vous pouvez, par exemple, ajouter un lien vers un diaporama, une page vidéo ou une page traitant d’un sujet spécifique qui, autrement, n’aurait peut-être pas été indexé par Google Actualités. »
Et quelques lignes plus loin :
« Notez que, pour apparaître dans le choix des rédactions, votre publication doit déjà être incluse dans Google Actualités. »
Ce qui théoriquement semble exclure les « contenus non indexables ». Sinon c’est que quelque chose m’a échappé.
Tu as un retour d’expérience là dessus ? Sur des contenus non indexés sur GG Actu mais acceptés dans le choix des rédactions ?

    Virginie Clève

    Rien de contradictoire, il s’agit des contenus qui en général sont refusés pour des questions techniques car google n’arrive pas à les comprendre (fragmentation, flash, infographies, vidéo, etc.)

J-C

Hello,
je confirme ce que disait Mikael, il y a peu d’infos spécifiques à Google News sur le web francophone, donc merci pour le partage de tes slides.
une petite question : avec quel outil est généré le tableau page 37 ?
Un outil maison ?
J-C