Google News modifie ses guidelines concernant les urls et le paywall

Fin de l’id dans l’url, restriction du first clic free : google news évolue encore après un nouvel algorithme au printemps dernier.

Publié le 07/10/2015 à 11:53 par - Mis à jour le 22/11/2016 à 16:10

 

L’id dans l’url, c’est fini !

Grosse surprise, alors que l’on nous confirmait dans un Hangout en français en mai dernier que l’identifiant unique dans l’url était toujours d’actualité et servait à la lutte contre le spam, voici que Stacie Chan, en charge de Google News aux US affirme aujourd’hui qu’il n’est à présent plus nécessaire. Elle nous explique qu’à l’origine, cela servait à Google à déterminer quels articles étaient de la news et devaient être crawlés et quels articles ne l’étaient pas et ne devaient pas l’être.

google-news-id-url

Certes… Sauf que de toute façon, lorsque l’on spécifie les règles de réécriture dans un CMS, cela s’applique souvent à l’ensemble des pages utilisant un même template et que surtout, cela fait des années que Google News crawle des articles qui ne sont pas de l’actu, ne sont pas listées dans le sitemap news et ne comportant pas d’id dans l’url…

C’est à se demander si le nouvel algorithme Google News en place depuis le printemps ne s’est pas accompagné d’un refactoring du code source plus important qu’il n’y parait de prime abord. Cela expliquerait que certaines règles anciennes et devenues inutiles avec un logiciel plus intelligent et plus robuste aient été supprimées.

A suivre donc, réponse certainement ans les mois à venir.

Le First Clic Free passe de 5 à 3 articles

On connait depuis 10 ans le « first clic free« , fonctionnalité mise en place par Google afin de permettre aux sites disposant d’un paywall, de laisser les visiteurs en provenance du moteur consulter 5 articles avant de se « cogner » au mur, c’est à dire de devoir payer pour lire. Le système permet aussi aux sites disposant d’un « hard paywall » (aucune lecture possible sans abonnement) de laisser Google indexer les contenus ainsi qu’ils puissent être référencés et générer de l’audience organique.

Google vient d’annoncer que cette limite passe de 5 à 3 articles, et que cela concerne à la fois Google News et Google Search. Google affirme avoir revu le chiffre suite à la demande des éditeurs (sans doute comprendre « la pression des groupes media leader »). L’objectif est selon eux de protéger les éditeurs contre certains utilisateurs qui abuseraient de « l »esprit de la règle ».

Décidément, il semble que Google multiplie les gages de bonne volonté auprès des sites de contenu ces dernières années. Entre OIP, fonds Google et les « Instant Articles » Facebook, l’heure est venue de se montrer comme un partenaire fiable et durable pour les média du monde entier.

Partager sur les réseaux

 

0 Commentaire (s)