SEO Google AMP : mise en place et 1er bilan

Qu’est ce que Google AMP, comment et pourquoi y figurer, quelles sont les erreurs à ne pas commettre et quels bénéfices peut-on en attendre ?

Publié le 14/04/2016 à 09:55 par - Mis à jour le 22/11/2016 à 16:09

AMP, ou Accelerated Mobile Pages est un nouveau système Open Source développé par Google et visant à accélérer les pages web sur mobile. Et en effet, on obtient un affichage quasi instantané, aussi rapide que l’éclair qui sert de logo au produit.

Comment font t’ils cela ? Tout simplement en proposant une version « super light » des pages web, avec très peu de Javascript et un nombre de requêtes réduit au strict minimum. A vrai dire, on n’est pas loin en terme de poids de pages html statiques.

Au delà de ces contraintes, ce qui permet une vitesse de chargement optimale, c’est le système de cache CDN, mis à disposition gratuitement par Google et qui permet un affichage rapide où que l’on se trouve partout dans le monde. Contrairement à ce que l’on voit sur la majorité des sites internet, ce qui est chargé en premier ce ne sont pas les scripts et la pub, mais l’image leader et le texte. Imparable pour changer la perception utilisateur.

Enfin, et c’est le point fort du service, les contenus Google AMP sont très bien mis en avant dans un carrousel imagé présent dans la partie haute des pages de résultats de Google. Les contenus qui s’y trouvent sont préchargés : pendant que vous consultez la page de résultat, Google charge en arrière plan les articles qui s’y trouvent. Cela contribue fortement à l’impression d’instantanéité de l’affichage.

Si vous souhaitez en savoir plus sur AMP, vous pouvez consulter les slides de la présentation que j’en ai faite le 8 avril dernier au SEO Camp’us 2016.

Que penser d’AMP, y aller ou pas ?

Il n’est pas simple de répondre à cette question, car si le service n’est pas réservé aux sites inclus dans Google News, pour le moment ce sont surtout ces sites là qui remontent dans le carrousel AMP. Par ailleurs, pour le moment le service est encore une sorte de « béta publique ». On a la sensation que Google AMP est encore en rodage et que l’algorithme n’est pas très stable. Par ailleurs, la carrousel ne s’active aujourd’hui que sur un petit nombre de requêtes.

Il y a donc peu d’audience à en attendre aujourd’hui. Pour autant, le service semble là pour durer et sera très certainement tête de pont pour le lancement de Google Podium, la plateforme de contenu hébergé de Google, qui a pour objectif de contrer Facebook Instant Articles, Medium, LinkedIn Pulse et consorts. J’y reviendrai dans un prochain article.

Si c’était bien le cas, ce seraient évidemment les « early adopters » d’AMP qui seraient dans la meilleure des positions pour en tirer un maximum d’audience le jour venu. En bref, investir aujourd’hui, tester et expérimenter afin d’être prêt le moment ou l’audience à tirer d’AMP (et de podium) sera massive.

Les marques auront t’elles encore un blog dans 5 ans ? Les média auront t’ils encore un site dans 10 ans ? On peut se poser légitimement la question. On a beaucoup parlé de la révolution du mobile. De mon point de vue on est aujourd’hui à un moment encore plus charnière, celui de la distribution déportée du contenu. Comme si les contenus du journal Le Monde étaient diffusés massivement sur des supports papier possession de la RATP, Air France ou la SNCF, sans avoir un grand pouvoir de décision ni une grande marge de manoeuvre autre que celle de monétiser lesdits contenus.

Cette « plateformisation » du contenu est une très grande opportunité pour les marques dont les stratégies de brand content vont pouvoir prendre un essor considérable. Il est en revanche un gros risque pour les acteurs des média dont les principaux concurrents ne sont plus leurs confrères mais bien les plateformes qui contrôlent déjà en partie a distribution du contenu. Avec les questions que cela pose en terme de liberté de la presse et de censure.

Besoin d’accompagnement pour mettre en oeuvre AMP ? Contactez-moi.

Partager sur les réseaux

 

0 Commentaire (s)