Referencement pour applications mobiles : comment réussir ?

Publié le 02/01/2014 à 14:25 par - Mis à jour le 14/04/2016 à 09:01

Il y a quelques mois je présentais au SMX Paris 2013 avec Alexandra Combeau les bases de l’ASO, le SEO pour les stores d’applications et le plan marketing mobile. Que s’est-il passé depuis 6 mois sur le référencement des applis mobiles ?

Le mobile en général et les applis mobiles deviennent de plus en plus importantes pour les marques. Les coûts d’acquisition ne cessent d’augmenter. Dans ce contexte, le SEO reste l’un des leviers les plus efficaces et surtout gratuits pour émerger.

Le renforcement de la lutte contre le boost artificiel

Il y a encore un an, il suffisait de payer pour être bien classé sur les stores. C’était cher, mais sans risque et sans faille. Aujourd’hui, c’est plus contrasté. Du reste, la quasi totalité des agences ont revu leur positionnement vers de plus en plus de qualitatif. Et c’est une bonne nouvelle pour l’internaute.

Il est toujours nécessaire de mettre en place des moyens marketing conséquents pour les lancements d’applis, mais les plans sont de plus en plus diversifiés. En plus des downloads générés par affiliation et mailing, on ajoute de plus en plus aux plans des Facebook et Twitter Ads, du Google Adwords/Adsense et beaucoup de RP.

Les algorithmes sont de plus en plus evolues

L’algo de Google, on le sait, est beaucoup plus évolué que celui d’Apple. Cela n’a donc rien d’étonnant que les critères d’usage, la régularité des downloads et le taux de désinstallation soient beaucoup plus importants sur Google Play que sur iTunes.

Mais cela bouge du côté d’Apple aussi. Et les efforts se concentrent autour du moteur de recherche interne qui représente 50% des usages amenant à un download sur un store d’application. De nombreux développeurs ont vu les classements évoluer significativement autour du 11 décembre.

Et ce n’est que le début. On va voir les algorithmes des stores se complexifier de plus en plus ces prochains mois.

L’Author rank prend du poids

Google permet à présent d’associer son compte Google Play a son compte Google+. Cela a plusieurs avantages, dont celui de pouvoir répondre et contacter les internautes ayant émis de mauvaises reviews. Mais on peut penser que cela a aussi comme effet de verser l’author rank acquis sur un profil Google+ vers le compte Google Play…

En tout cas cela serait franchement logique dans la stratégie rouleau compresseur de Google pour imposer G+. Poster sur Google+ des liens vers ses fiches stores et y amener des signaux sociaux pourrait donc se révéler très payant dans les mois à venir…

Les signaux sociaux prennent de l’ampleur

Comme pour la recherche « classique », les signaux sociaux commencent à avoir de plus en plus de poids. C’est le sens de l’histoire. Il faut donc mettre en place une vraie stratégie pour amener des likes, shares, +1  et autres vers les pages des stores, qu’il va falloir « faire monter » exactement comme une page classique.

En savoir plus sur l’ASO ?

La présentation du SMX

Je vous conseille également cette série de vidéos réalisées par Gabriel Machuret, un marketeur spécialisé dans l’ASO

Partager sur les réseaux

 

0 Commentaire (s)